Alexander CALDER

Alexander Calder était un sculpteur et peintre américain né en 1898 à Lawnton, en Pennsylvanie. En 1919, il obtient un diplôme d’ingénieur du Stevens Institute of Technology, Hoboken, New Jersey et de 1923 à 1925, il fréquente l’Art Students League, New York. Il a principalement vécu et travaillé aux États-Unis et en France. Il décède en 1976 à New York.

Calder est l’un des artistes les plus captivants du XXe siècle. Plus connu pour ses innovantes sculptures cinétiques automatisées par courants d’air, les « mobiles » et ses immenses sculptures abstraites et fantaisistes aux vives couleurs, ou « stabiles », Calder était un grand artiste à l’inexorable esprit inventif. Guidé par un style unique allant à l’encontre de toute tentative d’étiquetage, sa pratique diversifiée comprenait aussi bien la peinture, que la gouache, la gravure, les miniatures (dont son célèbre Cirque Calder), les illustrations de livres pour enfants, la conception de décors de théâtre, la conception de bijoux et plus encore. Son langage abstrait bien distinct, débordant d’énergie et de vitalité, repose sur l’utilisation instinctive de la couleur pure, du geste et de la ligne, qui s’étend entre de fines formes biomorphiques et des formes géométriques, avec un sens palpable du mouvement, qui reflète là bien ses créations sculpturales. Particulièrement appréciées pour leur immédiateté et leur couleurs chatoyantes, leurs lignes et leurs formes, les gouaches font partie intégrante de l’œuvre de Calder, reflétant tout autant que stimulant la pratique sculpturale pour laquelle il est universellement reconnu.

« De même qu’on peut composer des couleurs ou des formes, on peut composer des mouvements »
-Alexander Calder

« La base de tout ce que je fais est l’univers. »
-Alexander Calder

Les commandes publiques de Calder sont exposées dans des villes du monde entier et son travail a fait l’objet de nombreuses expositions muséales, dont la National Gallery of Art, Washington, D.C. (1998, puis en itinérance au San Francisco Museum of Modern Art, Californie) ; La collection Phillips, Washington, DC (1998-1999); le Wadsworth Atheneum Museum of Art, Hartford (2000); le Musée d’art contemporain, Chicago (2000); le Iwaki City Art Museum, Japon (2000, puis en itinérance au Museum of Modern Art, Japon; au Hokkaido Obihiro Museum of Art, Japon; au Museum of Art, Japon; au Hiroshima Prefectural Art Museum, Japon; et enfin au Nagoya City Art Museum, Japon); au Storm King Art Center, New York (2001–03); au Musée Guggenheim, Bilbao (2003, puis en itinérance au Museo Nacional Centro de Arte Reina Sofía, Madrid, jusqu’en 2004); à la Fondation Beyeler, Suisse (2004, puis en itinérance à la Phillips Collection, Washington, D.C., jusqu’en 2005) ; au Musée d’art du comté de Los Angeles, Californie (2013); au Rijksmuseum, Amsterdam (2014); à la Fondation Beyeler, Bâle (2014); au Musée Jumex, Mexico (2015); et à la Pulitzer Arts Foundation, Saint Louis (2015).